Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 18:45

Ce que j'aime le week-end, lorsque je me lève, c'est d'avoir une petite brioche pour agrémenter mon café du matin. Et quand cette brioche sort du four, que son odeur embaume toute la maison, c'est un petit bonheur dont je ne me lasse pas.

Ce matin, c'est donc le Pastis Landais qui m'a mise de bonne humeur. Et pourtant, la veille, c'était assez mal parti quand j'ai vu ma pâte toute collante au fond du moule. J'ai donc couvert ça, pour cacher cette misère, en me disant que de toute façon, même moche, ça serait bien mangé.

Et donc, ce matin en me levant, quelle ne fut pas ma surprise en voyant que le torchon rentrait quasiment en lévitation
. Ce n'était plus une brioche, mais carrément un énorme champignon qui avait poussé dans la nuit !!!

 

 

Sinon, pour la petite histoire du Pastis Landais…. Ben oui quoi, il y a encore une histoire là-dessous : cette recette traditionnellement landaise, fait partie de la famille des brioches…. Non, c’est vrai, j’aurai jurée que c’était l’apéro du matin, comme il existe les café-calva !!!!


Donc, on notera que le terme de « Pastis » n’a absolument, mais absolument rien à voir avec l’anisette, n’en déplaise à nos amis marseillais. Marseillais, si tu me vois….


En gascon, Pastis signifie « gâteau » et dérive du mot « pasta » (pâte).


Il est difficile de retracer son histoire, qui remonterait vraisemblablement au moins au XIXe siècle, dans les marais landais. Cette pâtisserie est parfumée à la fois d’eau de fleur d’oranger, de vanille et de rhum, ce qui lui confère une saveur légèrement anisée. C’est de ce mélange que tire l’origine du nom de cette boisson alcoolisée anisée (en provençal, pastis signifiant, « mélange »).

Assez parlée, voici la recette...

PASTIS LANDAIS

250 g de farine (compter plutôt 100 g à 150 g de plus, car la pâte est collante)
80 g de beurre
100 g de sucre
3 oeufs + 1 jaune
1/2 verre de lait
8 g de levure de boulanger
1 bouchon d'eau de fleur d'oranger
1 bouchon de rhum (ou de pastis, c'est l'idéal)
1 cc de vanille liquide

Dans la MAP, verser le lait, les oeufs, puis la farine, la levure, le sucre, , le beurre. Mettre le programme "Pâte".

Au bip, verser la vanille, le rhum et l'eau de fleur d'oranger.

A la fin du programme, sortir le paton de la machine et faire une boule dans un moule. Couvrir d'un torchon et laisser la pâte monter (pour ma part, toute la nuit).

Quand la pâte à bien gonflée, préchauffer le four à 220°, dorer la brioche avec un jaune d'oeuf et mettre au four chaud pendant 10 à 15 mn.
Ne pas oublier de vaporiser de l'eau dans le four, pour hydrater la pâte.

J'ai eu un peu de mal à retrouver le goût du rhum et de l'eau de fleur d'oranger. Il faudra ré-essayer en doublant la dose. 


TCHUSS.....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bocal de val 14/09/2009 11:45

humm humm, mais c'est pas juste de me faire envie comme ça !

Stéphanie 14/09/2009 16:30



Je le fais pas exprêt !!!  



Profil

  • Serendipity
  • Gourmande invétérée, je suis curieuse de toutes les saveurs. Bien manger, c'est pas compliqué.
  • Gourmande invétérée, je suis curieuse de toutes les saveurs. Bien manger, c'est pas compliqué.

Referencement

Ptit chef La cuisine des basques 750g Les foodies Recherche blog La cuillère Marmiton

Mon interview

Mes partenaires culinaires

   Bouga cacao Almyx-copie-1  ayam bismirago Brum'Les graminadesScience et gourmandise-copie-1Bigou bis Arganelle Laurent PetricorenaChocolat chez vous